.
 

Partagez|
MessageSujet: Un jogging qui vire en exploration [Pv Narciz] Sam 25 Juin - 17:09
Ariel Hendersonn
Hier avait été une journée forte en émotion pour toi. Tu avais passé la journée à emménager dans ton nouvel appartement, d'ailleurs heureusement que ce type t'avait filé un coup de main hier sinon tu y serais encore aujourd'hui. Grâce à lui, tu as pu monter tous tes cartons et le reste de la soirée tu as pu les déballer et commencer à tout ranger. Bien que le rangement ne t'enchante pas toujours, tu as tout de même dû y passer une grande partie de ta soirée. Heureusement d'ailleurs que le lendemain tu étais en week-end, tu imagines si tu avais dû aller travailler juste après ton emménagement. Tu as de la chance d'avoir réussi à plus ou moins bien t'organiser.

Bref ! Le reste de ta nuit, tu l'as passé endormi devant ta télé. Tu avais essayé de regarder un documentaire avant de misérablement t'endormir devant. Tu t'es réveillé lorsque les premiers rayons du soleil ont pointé le bout de leur nez. Tu t'es alors plusieurs fois frotter les yeux avant de finalement te lever avant de t'étirer.

Tu es ensuite parti en traînant les pieds et en bayant à plusieurs reprises jusqu'à arriver dans ta petite salle de bain où tu as retiré l'intégralité de tes vêtements avant de rentrer dans la cabine de douche. Tu as alors laissé l'eau tiède couler sur chacun de tes membres avant de prendre dans une de tes mains une noisette de gel douche et à commencer à te savonner entièrement. Quand tu estimas que tu étais enfin tout propre, tu te rinças avant de sortir de la douche une serviette accrochée autour de tes hanches.

Tu te séchas rapidement avant d'enfiler tes affaires de sport à savoir; ton short noir, un t-shirt blanc et tes baskets neuves que tu t'étais acheté il n'y a pas si longtemps que ça. Une fois habillé, tu as pu descendre de ton immeuble avec quelques pinces pour les cheveux dans la main ainsi que ton téléphone et tes écouteurs. En te regardant dans une vitre de voiture, tu pus accrocher chacune des barrettes à tes cheveux pour éviter qu'ils ne te gênent lors de ton jogging. Tu mis alors une playlist au hasard de ton téléphone avant d'enfoncer chacun de tes écouteurs dans tes oreilles.

Tu commenças alors ton jogging à un bon rythme. Un rythme que tu savais que tu pouvais tenir jusqu'au bout. Tu traversas une bonne partie de la ville avant d'arriver à la plage à bout de souffle. Tu essayas alors de le reprendre en ralentissant peu à peu sur la plage. Tu finis par t'arrêter totalement en t'appuyant sur tes genoux, la respiration saccadée. Tu toussas un bon coup avant de t'étirer un petit sourire discret aux coins des lèvres. Tu te sentais bien, tout était calme. Tu étais tout seul, ta timidité ne te gênait plus, tu ne te gênas d'ailleurs pas pour bien profiter de ce petit moment de tranquillité qui se font si rare en ce moment.

Tu repris une marche beaucoup plus lente observant la belle couleur bleutée de la mer. Alors que tu laissais ton regard se perdre et dans le ciel bleu azur et dans l'océan à la couleur similaire, tes yeux se posèrent sur un sorte de récif. Tu t'avanças alors vers celui-ci, la curiosité te rongeant. Tu fus alors quelque peu étonné de te rendre compte que ce récif n'avait rien à voir avec un "gros caillou". Ca ressemblait à une épave à l'abandon, tu te rapprochas encore davantage trop curieux pour ne pas explorer tout ça.

_________________Asae
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un jogging qui vire en exploration [Pv Narciz] Ven 1 Juil - 22:58
Narciz Pawlevski
Narciz ferma d'un geste vif son sac rempli au trois-quart de nourriture. Enfin « son » sac. Il appartenait à son... Hum. À Serivan. Il sortait justement pour ne plus penser à ce qu'ils avaient fait. Si devant le démon, il avait fait preuve d'une nonchalance caractéristique de son personnage, il était bien loin de la ressentir au fond de lui. Il était perdu. En temps qu'incube pouvait-il sortir avec lui ? En temps que meilleur ami, n'était-ce pas contraire à tout ? En temps que Narciz, comment faire ?
Il souffla d'un geste impatient en saisissant le sac brutalement pour sortir loin de cette chambre. En traversant la manoir, il ressentit une joie égoïste et cruelle en ne croisant pas l'autre habitant de la maison qui semblait a présent le voir comme un être à part entière et non comme un meilleur ami asexué. Ce que Narciz ne pouvait d'une part lui concédé entièrement et ne pouvait totalement lui refuser. La situation était lourde et tendue cachée sous un tissus de velours. La porte du manoir claqua froidement derrière lui, le faisant frissonner malgré le soleil qui tapé déjà fort. Aussitôt, il prit le chemin de la mer, la forêt tout autour de lui le rassurant de ce beau vert. Il avait finit par s'habituer à ce long trajet de solitude qui malheureusement ne l'empêché pas de réfléchir encore et toujours. Il ne voulait pas faire souffrir Serivan. Jamais. Mais il ne pouvait... C'était contre sa nature profonde. Comment se contenter d'une personne dans son lit ? Une personne qui n'était pas un incube elle-même bien sûr... A ces pensées, un frison délicieux traversa son dos en se souvenant de cet instant si intime entre eux. Narciz s'efforça de le réprimer autant que la sensation des mains chaudes sur son corps. Inspirant, il se mit à compter les arbres dans l'espoir ridicule de se sortir de la tête tout cela. Un arbre. Deux arbres. Trois arbres...

Finalement la forêt céda place à la ville et le jeune homme finit par tourner en direction d'une des plages de sables chaud qu'il avait aperçu il y a peu de temps. Rien de mieux que de s'épuiser pour ne plus penser. Bientôt, on put entendre au loin le bruit doux de la mer, le faisant doucement sourire.
Il s'installa dans un coin où il aurait juste assez de soleil pour ne pas brûler et retira sans hâte ces habits sur la plage encore désert vu l'heure, se retrouvant ainsi en maillot de bain noir. Une fois sa serviette étalée, il s'allongea dessus avant de fermer les yeux. Finissant alors par s'endormir, bercé par les vagues et par ses sombres pensées.
Il ne se réveilla que un quart d'heure plus tard et l'incube, avec un air délicieusement endormi, entreprit d'observer enfin les alentours. Son regard un peu trouble se posa sur une vieille épave de bateau qui lui rappela celle que ses frères avaient installés dans le lac non loin de leur immense maison. Son instinct enfantin prit le dessus sur toutes ces préoccupations et il se redressa, mettant d'un mouvement impatient ces baskets hautes, ayant trop chaud pour se rhabiller de toute manière. Narciz s'approcha et tenta de grimper de son côté qui été trop haut pour lui pourtant. Il entreprit alors de faire le tour, cherchant une aspérité suffisante pour monter. C'est comme ça qu'il remarqua le jeune homme aux cheveux blancs de l'autre côté du navire. Il avait des barrettes un peu partout dans les cheveux ce qui fit sourire le polonais. Celui-ci lui adressant alors la parole d'un ton mutin.

« Bonjour ~ Jolies barrettes ! »
avatar
Messages : 63
Date d'inscription : 24/12/2015
Age : 28
Localisation : Non loin de Serivan~
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un jogging qui vire en exploration [Pv Narciz] Mer 6 Juil - 19:14
Ariel Hendersonn
En te rapprochant de ce, je cite, "gros caillou", tu te rendis rapidement compte que ça n'avait rien à voir avec un rocher à la forme étrange. Ton immaturité et ta curiosité t'emportèrent et tu retiras prestement des baskets et tes chaussettes ainsi que tes appareilles électroniques, tel que ton téléphone et écouteurs. Tu les abandonnas sur la plage avant de te précipiter vers la mer. Sans même prendre le temps de "goûter" l'eau et de t'habituer à sa température, tu préféras te ruer vers l'épave. Une fois bien plus proche de l'ancien navire, tu te mis à examiner le vieux bois en le touchant du bout des doigts.

Tu t'accroupis même plusieurs fois pour continuer d'observer ce bateau. Tu finis par te relever et tu décidas de faire le tour de l'épave. Alors que tes doigts fins glissés le long la coque du bateau un voix derrière toi te fit sursauter. Tressaillant, tu te retournas pour savoir qui t'avait appeler de la sorte. Tu fus quelque peu étonné d'apercevoir un jeune homme aux cheveux majoritairement noirs, oui majoritairement mais pas entièrement. La mèche au-dessus de ses yeux semble bien plus pâle. Tu le regardes quelques secondes dans les yeux bien que ton regard reste fuyant. Puis tu finis par tourner ton visage androgyne à nouveau vers l'épave sentant toi-même que la gêne et la timidité commençait à t'envahir au point ou tu sentais tes joues chauffer. Tu te permis tout de même de lui répondre, après tout tu devais également le saluer n'est-ce pas?

- A-Euuh... Bonjour...

Toi qui t'attendais à être tout seul et à pouvoir explorer ce navire tout seul... Je pense personnellement que ça ne se passera pas exactement comme ça.
Oh mais maintenant que tu y réfléchis, les barrettes que tu avais mis dans tes cheveux pour ne pas être gêner lors de ton jogging étaient toujours accrochées à tes cheveux nacrés. Tu devais avoir l'air ridicule, il fallait que tu les enlèves. C'est donc ce que tu fis avec des mouvements peu précis, tellement peu précis que tu en fis tomber plusieurs dans l'eau dans laquelle vous pataugez. Tu te pressas alors pour te pencher et les ramasser. Heureusement que le ridicule ne tue pas sinon ça ferait un bout de temps qu'on t'aurait perdu mon pauvre petit ange !

Lâchant un petit soupir d'exaspération envers ta propre personne, tu plonges tes mains si pâles dans l'eau tiède de la mer pour y chercher les pinces que tu as fait tomber si maladroitement. Tu te fourres toujours dans des situations ridicules et risibles du genre à chaque fois que tu essaies de plus ou moins cacher ta timidité de toute manière. Et c'est comme ça que tu te fais passer pour un idiot complet... Parfois tu aimerais bien être plus charismatique et sûr de toi. Tu n'aurais plus ce genre de problème, plus de problème de rougeur au niveau des joues, plus de problème d'angoisse, enfin tranquille à l'idée de parler à de parfaits inconnus.

_________________Asae
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un jogging qui vire en exploration [Pv Narciz] Mer 10 Aoû - 0:47
Narciz Pawlevski
Narciz, suite à sa remarque, eut la surprise de voir le blond face à lui s'agiter. Lui tournant le dos brutalement avant de lâcher un léger bonjour. Mais ce ne fut pas tout. L'être doux sembla trop s'agiter et retira toutes ses barrettes dans des gestes bien peu contrôlés qui bien évidemment en firent tomber dans l'eau salée. Celui-ci se baissa alors pour les récupérer comme il pouvait, peu aider par le remous léger des vagues à cette endroit.
Pris d'une certaine compassion pour cet être rempli de maladresse, l'incube se baissa à son tour, récupérant deux petites barrettes noires dont une qui comportait encore des cheveux nacrés arrachés avec une certaine force. Il se redressa avec un sourire en coin qui n'était ni moqueur ni blessant mais assez doux même si on n'y regardait bien. Le brun à l'unique mèche, lui tendit les petits morceaux de métal. Tout en réfléchissant de son côté à la situation actuelle. Apparemment ce jeune homme avait eut la même idée que lui, désirant fouiller ou explorer l'épave. C'est dans ces moments-là qu'il aurait aimé être un poète ou un rêveur qui aurait songé à une histoire de pirates ou à une romance extrêmement niaise et fluffy à l'extrême. Mais il n'était pas un poète et la situation était plus ou moins bloquée.

Ils ne pouvaient se séparer pour y aller chacun de leur côté, l'épave était trop petite pour cela t ils auraient l'air profondément ridicule l'un comme l'autre. Ils ne pouvait pour autant y aller ensemble, ne se connaissant pas le moins du monde et  ne pouvant imposer leur présence à l'autre si ? Quant à rester dehors à attendre on-ne-savait-quoi... Même pas la peine d'y songer tellement le ridicule les tuerait. Le brun n'était pas profondément touché par « le ridicule » en lui-même mais s'il pouvait éviter de s'y exposer continuellement, il le ferait. Comme chaque être normalement constitué non ?
Que faire dans ce cas de cette visite hypothétiquement en duo ? S'ils y allaient à deux, ils ne pouvait laisser un silence gênant et les phrases de base allaient vite devenir de plombs.
Alors quoi ? Narciz finit par ouvrir à nouveau la bouche, tendant toujours dans sa main gauche, les deux petites barrettes encore humides. Sa voix prenant un ton léger et agréable dans le but de détendre un peu le jeune homme..

  « Je crois c'est à toi... Je me nomme Narciz et toi ? »

Le sus-nommé eut un sourire de convenance : large et joyeux. Ce n'était pas en ce concentrant sur des points tendus de sa vie actuelle qu'il arriverait à profiter de ces premières semaines ici ! Il fallait se reprendre se gronda-t-il plus ou moins mentalement.
avatar
Messages : 63
Date d'inscription : 24/12/2015
Age : 28
Localisation : Non loin de Serivan~
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un jogging qui vire en exploration [Pv Narciz]
Contenu sponsorisé
Un jogging qui vire en exploration [Pv Narciz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les risques du jogging...
» Jogging dans le Parc
» L'Amérique du Sud vire le FMI
» exploration (pv Mine de charbon)
» Trafic ? On les vire ! [Rang C, PV : Ao]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asae Island :: L'île :: La plage :: L'épave-
Sauter vers: