.
 

Partagez|
MessageSujet: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Dim 5 Juin - 19:19
Ariel Hendersonn
Aujourd'hui tu viens d'arriver devant ton nouveau chez-toi. Tu as déménagé il y a peu et voilà donc ton nouvel appartement. Tu as pas mal de chance d'avoir trouver un appartement qui te convenait dans ce quartier. Bien qu'il n'y ait pas énormément de chambres très luxueuses, tu y seras probablement à l'aise. Mais là pour la coup, tu ne te sens pas ultra chanceux. Pourquoi? Peut-être parce que les déménageurs t'ont aidé à uniquement décharger le camion de tes cartons mais ils ne t'ont absolument pas aidé à les monter au dernière étage où ton appartement se situe. Tes cartons sont donc empilés sur le trottoir et tu te retrouves plus rapidement que prévu à déprimer assis sur l'un deux. En fait tu es loin d'être très chanceux, hein...

En fixant le ciel bleu azur, tu réfléchis à une solution. Peut-être que quelqu'un aura la générosité de t'aider. Ouais, non... C'est assez improbable en fait. Personne n'irait aidé un parfait inconnu à monter ses cartons dans son appartement... Tu soupires donc passant une main sur tes yeux fatigués. Bon tu ne vas pas avoir le choix. Il va falloir que tu montes tout ça à bout de bras, ça n'allait pas être une partie de plaisir. A peine as-tu commencé à saisir un des nombreux cartons, que le voilà éventré, son contenu éparpillé par terre. Tu fixes un court instant tes affaires par terre avant de frapper la paume de ta main sur ton front. Ca t'apprendras à fermer à moitié tes cartons en te disant que ce n'est pas grave vu que ce n'est pas toi qui galéreras à les monter. Tu as limite l'impression que Dieu s'acharne sur toi tellement tu es malchanceux aujourd'hui. Tu soupires une énième fois en ouvrant un autre carton pour essayer de caser tes affaires précédemment par terre dedans.

Finalement tu as réussi à en monter deux avant d'être complètement épuisé. Il t'en reste encore quinze à monter jusqu'à ton appart'. En bonus, l'ascenseur est en panne et le concierge t'a dit qu'ils attendaient que les électriciens viennent réparer ça. Et bien sûr, tu ne peux compter sur aucun de tes voisins pour te filer un coup de main. Tous t'ont sorti des excuses plus bidons les unes que les autres. Tu essuies ton front légèrement luisant du revers de ta main. Si on t'avait dit que tu devrais porter pleins de cartons en montant des centaines de marches tu aurais fait du sport bien plus sérieusement. Tu regardes en faisant la moue le reste des cartons à monter. Il te faut vraiment de l'aide... Mais bon, apparemment tes voisins ne sont pas très solidaires donc il va te falloir trouver d'autres personnes susceptibles de te filer un petit coup de main. Le mieux, ce serait un gars plutôt baraqué, mais là y'a personne qui passe. En même temps, le soleil commence déjà à se coucher donc il n'y aura forcément pas grand monde à de tels heures dehors. Oh mais c'est vrai que le ciel est déjà bien sombre ! Il va sérieusement falloir que tu t'actives si tu veux pas laisser tes affaires dehors en pleine nuit.

Tu remarques, toujours assis sur tes cartons, un jeune homme passait sur le trottoir d'en face. Tu hésites fallait-il que tu l'interpelles pour lui demander son aide... Bien que réticent à cette idée, tu finis par te dire que tu n'as pas d'autre solution. Tu essayes de faire abstraction de ta timidité et t'approches de lui pour lui demander en jouant avec tes doigts pour occuper tes mains.

- " Euh... Excusez-moi... Est-ce que vous auriez l'amabilité de m'aider pour monter mes cartons... J-Je viens d'emménager et je n'ai personne pour m'aider à monter tout ces cartons jusqu'à mon appartement... Ne vous inquiétez pas ! A deux, cela devrait être plutôt rapide... "


Tu espères de tout ton coeur que ce garçon sera assez sympa pour te donner au moins un tout petit coup de pouce, ça t'aiderait déjà beaucoup !

_________________Asae
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Sam 11 Juin - 16:32
Keiko Yurika

La nuit vient de tomber sur la ville, la plongeant dans une réconfortante pénombre qui apporte un peu d'apaisement et qui signifie surtout la fin de la journée et du travail, le retour chez soit. J'aime se calme qu'apporte le crépuscule, juste le moment ou l'agitation de la journée prend fin et ou celle de la nuit n'a pas encore commencée, c'est reposant. Pas que me journées soient excessivement mouvementées c'est vrai, mais c'est toujours agréable.

D'ailleurs j'apprécierais grandement que ces dites journées soit un peu plus mouvementés qu'actuellement. Pas que je n'apprécie pas mon travail, c'est calme et intéressant, en plus j'ai accès à une grande quantité de livres que le gérant me laisse feuilleter à volonté tant que je ne les abimes pas et que je les laisse aux personnes voulant les emprunter. D'ailleurs pouvoir les lires m'est très utile, car c'est plus simple comme ça pour conseiller tel ou tel ouvrage à une personne qui me demande conseil.

Toujours est il que ce n'est plus l'heure de travailler mais bien celle de fermer boutique. La clé insérée dans la serrure tourne sous la pression de mes doigts qui effectuent un mouvement circulaire. Cela fait tinter les autres qui sont accrochées avec et pendent dans le vide. Mon autre main se place sur la poignée et l'actionne. Celle-ci se bloque et il est impossible pour moi d'actionner complètement le mécanisme. Fermé. Parfais.

je retire le trousseau de la serrure et range celui ci dans une des poches de mon pantalon afin de ne pas les perdre. La bibliothèque est rangée, nettoyée et fermée, tout est bon, je n'ai plus qu'a rentrer chez moi.

je regarde rapidement l'heure sur mon portable et vois avec plaisir qu'il n'est pas spécialement tard, malgré la nuit entrain de faire son apparition. C'est une bonne occasion pour aller faire un petit tour et me dégourdir les jambes.

Prenant l'une des petites ruelles adjacente à la rue, je me dirige vers le quartier Nord afin de m'y promener un moment avant de rentrer. Je sais qu'à cette heure si l'endroit sera relativement calme, déjà que ce n'est pas un lieux qui en énormément dynamique à la base.

Je m'avance dans la rue, bifurquant à quelques embranchements et croisement, jusqu'à atteindre ma destination. J'observe les lieux, qui sont aussi paisibles que d'habitude. Un bon endroit pour se dégourdir en paix avant de rentrer. Bon c'est vrai que si il y a peu de monde je ne pourrais attirer l'attention des autres, mais pour une fois je préfère rester discret, trop de popularité tue la popularité, même pour une personne aussi géniale que moi.

Je me met à nouveau en marche, à un rythme lent et tranquille, jusqu'à ce qu'un mouvement attire mon attention sur le coté. Une personne se dirige vers moi. Il est plus grand que moi, blond, la peau assez claire, la caricature type du petit ange. Il est plutôt mignon en plus, enfin moins que moi mais quand même.

Une légère grimace étire mes trais quand il se met à me parler, bon et bien il n'est pas venue pour admirer mon charisme et mon talent, tempi. Il me demande de l'aide pour porter des cartons. Je me penche un peu pour regarder dans la direction d'où il vient s'en l'avoir au milieu de ma vue et il semble en effet qu'il ai encore quelques effets personnels à rentrer avant la nuit noire. Il doit être nouveau sur l'île, je ne l'ai jamais vue et je connais quand même pas mal de monde ici.

Certes ce n'est pas vraiment ce que j'espérais à la base, mais bon, cela ne m'empêche pas de pouvoir l'aider, après tout si je l'aide il verra à quel point je suis formidable, c'est donc une bonne chose pour nous deux. je hoche donc affirmativement la tête dans sa direction.

-Si vous voulez.

Joignant le geste à la parole je travers la rue, me dirige vers le bâtiment d'où il vient afin de prendre l'un des carton à transporter. J'en choisi un au hasard et le prend dans mes bras avant de me tourner vers le petit blondinet. Parce que mine de rien, je veux bien aider mais faudrais déjà que je sache où je doit aller.

-C'est à quel étage?

_________________Asae
avatar
Messages : 202
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://asaeisland.forumactif.org
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Sam 11 Juin - 18:25
Ariel Hendersonn
Quand tu as aperçu ce petit gars passer devant toi, tu as d'abord hésité puis tu as finalement réussi à lui demander plus ou moins correctement son aide. Tu n'oses pas le regarder dans les yeux, tu fixes donc tes pieds en attente d'une réponse. Tu joues même nerveusement avec tes doigts, c'est plus fort que toi après tout. Tu n'arrives pas à parler sereinement avec des inconnus... Tu es trop timide pour ça, tu espères d'ailleurs ne pas être trop rouge ou qu'il refuse de t'aider, parce que dans ce genre de cas, tu ne saurais où te mettre !

Quand tu entends une réponse positive à ta demande tu relèves instinctivement ton visage vers lui, un petit sourire timide se formant sur ton visage. Ce jeune homme se dirigea donc vers ton amas de cartons, toi tu te contentes de le suivre silencieusement. Vous traversez la rue ensemble. Tu en profites pour l'observer alors qu'il te montre son dos. Ses cheveux sont noirs, ses mèches ont l'air fines et douces. Mais tu n'oses pas ouvrir la bouche pour dire quoi que ce soit. Finalement il se penche alors que tu t'arrêtes un fois sur le trottoir. Il saisit un carton puis te refait face. Son regard te rend un peu mal à l'aise. Il te demande alors où tu habites un peu plus précisément. Tu replaces alors une mèche blanchâtres derrière ton oreille avant de te mettre à balbutier.

- Euh... J-... Je... J'habite au... Cinquième étage... Tout en haut de l'immeuble...

Tu braques alors tes yeux de nouveau vers tes pieds. Tu as l'horrible impression qu'il est en train de te juger ou de se dire que tu crains... Ou quelque chose du genre... Tu serres ta veste un peu trop large pour toi entre tes doigts. Tu sens une goûte de transpiration rouler sur ta nuque. Il faut que tu te resaisisse. C'est dingue d'avoir aussi peur du jugement des autres !

Tu finis par te diriger d'un pas hésitant vers le tas de cartons avant de saisir l'un deux après t'être pencher. Tu te relèves avant d'ouvrir la marche vers l'intérieur de l'immeuble mordillant ta lèvre inférieure. Tu tires la lourde porte et la maintiens avec ton pied pour laisser passer le noiraud. Une fois qu'il est lui aussi à l'intérieur tu laisses la porte se claquer toute seule avant de reprendre ta marche vers les escaliers de secours que toi et tes voisins êtes maintenant obliger d'utiliser depuis la panne de l'ascenseur, ce qui n'est pas très pratique !

Tu montes les marches unes à unes. C'est définitivement pas pratique du tout ! Une fois en haut de l'immeuble, tu prends un couloir en espérant que le brun te suive. Tu n'as pas le cran de te retourner pour vérifier si il est encore derrière toi. Tu continues donc d'avancer en portant avec difficulté les cartons bien trop lourds pour tes pauvres bras tout minces et frêles. Tu es presque une fillette, n'est-ce pas?

Quand tu es enfin devant la porte de ton appartement, tu poses le carton à tes pieds pour fouiller dans ta poche arrière de pantalon. Quand tu mis la main sur tes clés, tu inséras la bonne en essayant de faire stopper tes légers tremblements nerveux. Il faudra que tu voies avec un psychologue si par hasard tu n'aurais pas besoin de médicament contre tout ce stress. Tu tournes prestement la clé dans la serrure avant d'ouvrir la porte avec ton pied en reprenant le carton dans tes bras. Tu laisses le jeune homme rentrer en tournant la tête du côté opposé à lui. Tu n'osais vraiment pas même poser tes yeux sur lui, ou en tout cas pas lorsqu'il pourrait s'en rendre compte. Tu as d'ailleurs à peine vu son visage...

Après être tous les deux rentrés, tu te diriges vers le centre de la pièce y déposer ton carton avec celui du petit brun. Vous ressortez ensuite puis vous reprenez les escaliers. Tu baisses la tête avant de réussir à prononcer les quelques mots que tu avais envie de dire depuis plusieurs minutes déjà.

- J-Je... Merci beaucoup... Pour... Pour ton aide. C'est vraiment gentil...

Tu sens tes joues et tes oreilles rougir, tu espères d'ailleurs qu'il ne te regarde pas trop sinon il risquerait de vite remarquer les couleurs rouge cramoisi que tu es en train de prendre.

_________________Asae
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Mer 15 Juin - 18:49
Keiko Yurika
Avec un petit sourire aux lèvres, je m'amuse à observer les réaction du petit nouveau dans le quartier. Il semble timide, balbutie souvent et devient facilement embarrassé, c'est trop chou. Enfin pas autant que moi mais tout de même, c'est déjà pas mal. Je pense que je vais bien m'amuser à l'embarrasser avec tout et rien, mais pour le moment j'ai ces cartons à monter pour l'aider.

Mon sourire se transforme en grimace quand il m'explique habiter au cinquième étage, tout en haut. Bon, il va donc falloir monter. Cela ne m'enchante pas plus que ça mais je lui ai dis que je l'aiderais et je ne compte pas revenir sur ma parole. Non parce que je me doute bien que si il demande de l'aide c'est que l'ascenseur doit être moyennement disponible pour le moment et que donc il n'a que les escaliers pour faire le trajet, sinon il se serait arrangé pour tout monter de lui même. Surtout vue comment il à l'air timide.

La preuve, il baisse la tête pour regarder ses pieds quand il a fini, me faisant sourire encore plus, ça m'amuse beaucoup je dois l'avouer. Si je n'avais pas les mains prise, je me ferais un plaisir d'aller l’embêter et de lui tapoter la tête gentiment en me moquant un peu.

Lui se dirige vers les cartons pour en prendre un, puis t'induit de le suivre à l’intérieur de la battisse où il va désormais résider. Je le suis tranquillement, pas pressé pour deux sous maintenant que je sais où je dois aller. Enfin si, je me presse un peu pour entrer parce que le pauvre tiens la porte à mon auguste personne, ce qui est tout a fait normal en vers moi et particulièrement flatteur aussi, mais tout de même, ce n'est pas une raison pour le laisser se bloquer avec la porte.

Je passe devant lui et lui fais un grand sourire avec toute le charme dont je suis capable, et donc beaucoup sans vouloir me venter, pour le remercier de ce qu'il fait.

-Merci bien!

J'attend qu'il reprenne les devants une fois la porte fermé, observant un peu l’intérieur du bâtiment pendant ce temps. C'est simple, pas d'une très grande qualité mais tout a fait convenable pour vivre. Avec désarrois, je constate que l'ascenseur n'est pas simplement occupé, il ne marche pas du tout ... bon bah on en est quitte pour monter et descendre à chaque fois alors ... Surtout qu'avec les cartons dans les bras ce n'est pas simple de bouger dans ces escaliers. En plus c'est lourd, je suis beau, intelligent et plein d'autre choses, mais je suis pas spécialement réputer pour ma force, bien que j'en ai quand même en temps que démon, mais faut pas exagérer non plus.

Une fois en haut, il ouvre la porte en attendant que je finisse d'arriver vers lui, puis me laisse entrer dans son appartement, plutôt vide pour le moment d'ailleurs. Mes bras commence à me faire mal quand même, je suis content d'être arrivé à destination. J'en profite donc pour poser mon fardeau dans la pièce affin de soulager mes muscles endoloris.

Il pose son carton près du mien puis se dirige vers la sortie. Bon bah pas le temps de souffler un peu alors, tempi. Je le suis donc pour emprunter à nouveau la série d'escalier qui nous à permis de monter jusqu'ici, ça manque quand même l'ascenseur ... Pendant que l'on descend à nouveau, il prend de nouveau la parole, me remerciant pour l'aide que je lui apporte. Il balbutie à nouveau, m'arrachant un autre sourire. Et cette fois si rien ne m'empêche de pouvoir le taquiner.

-Arrête de rougir autant, on dirait que tu essaye de te transformer en tomate! Et je suis pas sur que tu serais très comestible.

Je lui tire un peu la langue pour lui prouver que ce n'est que de la plaisanterie, tout en glissant mes mains dans mes poches de façon décontracté. Non vraiment il m'amuse beaucoup ce petit nouveau et je pense que ça va durer un moment. J'espère qu'il ne le prendra pas mal, il à l'air sympa malgré sa timidité, je m'en ferais bien un ami.

Après avoir passé plusieurs paliers, on arrive enfin en bas du bâtiment. Je sort donc mes mains de mes poches et récupère un autre carton, un peu moins lourd que le premier je crois en plus. Je dirige en ensuite vers l'entrer pour ouvrir et lui tenir la porte à mon tour, attendant patiemment qu'il en passe le seuil.

_________________Asae
avatar
Messages : 202
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://asaeisland.forumactif.org
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Mer 15 Juin - 19:36
Ariel Hendersonn
Après que tu lui es fait part de tes sentiments, il s'est alors mis à te taquiner. Tu relèves, bien qu'en hésitant, ton regard vers lui. Contrairement à toi, il a l'air bien plus sûr de lui. Tu envies pas mal ce genre de personnes, ils n'ont pas les problèmes et les angoisses que tu as H24. La vie doit être beaucoup plus facile avec une telle manière de voir les choses. Vous continuez malgré tout votre descente jusqu'à à arriver au rez de chaussé.

Là, vous récupérez chacun un ou plusieurs cartons. Tu sens tout de même que tes muscles ne suivent pas vraiment la cadence. Tu as plus l'habitude de muscler tes jambes, pas vraiment tes bras, d'où ces petites douleurs dans tes épaules et dans tes biceps. Enfin bref, une fois les cartons ramassaient vous reprenez le chemin de ton appartement. Il te devance un peu pour t'ouvrir la porte à son tour. Tu aperçus son sourire lorsque tu passas devant lui. Il possède un sourire éblouissant et très agréable. Tu devrais peut-être te mettre à sourire comme ça toi aussi, ça ne pourrait que te mettre d'avantage en valeur. Pour le remercier, tu lui adresses un petit signe de tête et un léger sourire.

Vous reprenez ensuite les escaliers. Cette fois-ci chacun resta silencieux, même si tu sentais son regard sur toi. Tu essaya de faire comme si de rien était, mais tu ne pouvais t'empêcher de jeter de temps à autre de discrets petits regards dans la direction de ce charmant jeune homme. Ah, parce que cela est incontestable, déjà que les jeunes hommes ont beaucoup d'effet sur toi !
Vous montez difficilement les cartons jusqu'à ton habitation où vous les posez puis reprenez rapidement les escaliers pour récupérer les derniers cartons encore en bas.

Et oui, les derniers. Mine de rien, ça avait été vraiment très rapide avec l'aide de ce petit brun. Si il n'avait pas accepté de t'aider tu y serais encore vers quatre heures du matin. Il faudrait que tu le remercies encore. Enfin bref, vous prenez dans vos bras les derniers cartons encore dehors avant de reprendre les escaliers et les déposer après moult souffrances lors de l'ascension vers ton chez-toi. Quand tout les cartons furent dans ton séjour, tu t'adressas au jeune homme avec un sourire bien que discret.

- " M-Merci encore une fois ! Je ne sais pas ce que j'aurais fait sans toi... Je t'en fois une pour le coup... Je peux te servir quelque chose? Tu l'as bien mérité je pense. "

Tu retrouves peu à peu ton assurance plus tu te sens en confiance avec lui. Bon tu n'es pas encore très naturel, mais tu commences déjà à un peu te décoincer.
Tu veux lui offrir à boire pour ainsi le remercier. C'est la moindre des choses, surtout que tu as rempli et installé ton frigo tout à l'heure. C'est bien un des seuls meubles que ces déménageurs ont accepté de te monter avant de se barrer. Il faudrait d'ailleurs que tu penses à aller te plaindre à leur patron...

Tu reposes encore une fois, cette fois-ci sans chercher à être discret, ton regard sur ce brun. Ah, mais j'y pense il faudrait peut-être que tu te présentes ! Tu te diriges donc vers ta cuisine, qui est d'ailleurs dans la même pièce que le séjour dans lequel se trouve ton "sauveur".

- " Ah... Au fait... Moi c'est Ariel Hendersonn, ravi de faire ta connaissance, très ravi ! "

Si tu ne t'étais pas retourner à ce moment précis pour chercher de quoi boire dans ton frigo, il aurait pu voir le magnifique sourire qui s'était dessiné sur ton visage. Pour une fois que tu adresses une telle expression à un inconnu !

_________________Asae
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Sam 18 Juin - 16:10
Keiko Yurika
Je sens la pression qu'exerce la porte dans mon dos alors que je la retiens pour laisser passer le blanc. Parce que mes dans les teintes sombres de la nuit on peut clairement voir que ses cheveux sont immaculés, surtout avec les lueurs du hale d'entré qui les éclaires.Il m'adresse un sourire en réponse du miens, ce qui me fais accentuer celui ci. Le siens est bien plus timide, il lui correspond bien, mais il lui va bien, il devrait sourire plus souvent.

Nous reprenons donc les escalier afin de retourner à son appartement, entreprenant à nouveau cette ascension compliqué avec des cartons dans les mains, qui en plus d'être lourds encombres un peu la vue et les mouvements. Je capte parfois de rapide regard de sa part qui se pose sur moi, mais c'est vraiment bref, comme si il ne voulait pas que je m'en aperçoive. Mais franchement, je ne vois pas en quoi cela pourrait m'être désagréable qu'il face honneur à mon apparence, ce n'est pas nouveau que je suis affreusement sexy et mignon. Je l'assume totalement.

Nous faisons encore plusieurs allez et retour de cette façon, jusqu'à ce que toutes les possessions du nouvel arrivant soit déposées en lieux sur dans son appartement. A mon grand soulagement d'ailleurs car je ne suis pas sur que mes bras auraient encore supportés longtemps les efforts que je viens de leur demander.

Nous posons donc les derniers cartons dans la pièce et j'en profite pour m'étirer affin de délier mes muscles endoloris par les efforts qu'ils viennent de faire. Je me met ensuite à observer enfin correctement les lieux puisque j'avais autre chose à penser avant. Mis à part que c'est un peu vide, ça n'a rien de réellement particulier, autant dans le positif que le négatif.

Je suis cependant rapidement tiré de ma contemplation par le maître des lieux qui m'adresse à nouveau la parole de sa voix mal assuré. Celui ci me remercie à nouveau pour l'aide apporté et me propose de boire quelque chose en retour. Je ne compte pas dire non à une tel proposition, surtout qu’après tous ces allez et retour ma gorge commence à être séché et demanderait bien à être un peu hydraté. Je hoche donc la tête à son égard pour lui signifier ma réponse positive, en passant distraitement une main dans mes cheveux ébènes.

-Se serait avec grand plaisir. Qu'est ce que tu a à me proposer?

Non parce que je me doute bien que tout nouvellement arrivé il ne doit pas avoir grand chose à disposition dans ses placards et son frigo. Pour un peu que ce dernier soit installé vue la chance qu'il a eu pour installer son appartement avant mon arrivé.

Alors que le blanc se dirige vers sa cuisine, je constate que si, l'appareil réfrigérant à bien été mis en place, ce qui est une bonne chose pour lui. Et puis au moins on aura des boissons fraîches. Je vois son regard se détacher de moi, parce que cette fois il ne c'est pas caché pour admirer ma splendide personne, ce qui me satisfait grandement. J'aime que l'on remarque ma magnificence. Bon, j'exagère un peu mais j'en suis pas loin quand même.

Il en profite pour enfin me révéler son nom. Enfin c'est pas comme si je lui avais déjà demandé non plus, j'avais d'autres choses à penser il y a quelques minutes. Il s'appel donc Ariel Hendersonn, un joli nom pour un petit blandinet comme lui. Je lui fais un grand sourire resplendissant comme j'en ai le secret avant de lui répondre pour me présenter à mon tour.

-Keiko Yurika, enchanté de faire ta connaissance également Ariel!

J'attend ensuite patiemment une réponse de sa part, ainsi que la boisson qu'il m'a gentiment proposé, glissant mes mains dans mes poches avec une expression pleinement décontracté. J'aime bien l'endroit, comme la personne qui y habite. C'est étrange, plus je l'observe et plus j'ai l'impression d'avoir à faire avec un petit ange. Ce qui serait drôlement ironique étant donné que je suis moi même un démon.

-Alors? Que vient tu faire sur notre petite île au juste?

Oui, je suis une personne pleine de curiosité et je n'hésite pas à l'affiché. Tempi si ça le met mal à l'aise, je ne l'oblige pas à répondre, mais si il le fais j'aurai le plaisir de voir ma curiosité à se sujet être satisfaite.

_________________Asae
avatar
Messages : 202
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://asaeisland.forumactif.org
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Sam 18 Juin - 20:21
Ariel Hendersonn
Un peu avant qu'il ne te réponde ou même qu'il n'aperçoive ce magnifique sourire qui illuminait ta peau de porcelaine, tu t'es retourné pour ouvrir la porte de ton frigidaire et commencer à chercher quelque chose à boire. En gardant la tête dans le frigo, tu écoutes attentivement sa réponse.
Il s'est présenté à son tour, il s'appelle donc Keiko Yurika. Tu peux aisément deviner que Keiko est sont prénom, enfin c'est très probable.

Tu te retournes à moitié, pour pouvoir l'observer quelques instants avant de retourner dans le frigo. Tu finis par en sortir une bouteille de soda. Bon, tu risques peut-être de ressembler à un enfant en lui servant et en te servant une telle boisson. Mais tu ne bois pas d'alcool. Pour toi, il est important d'avoir une bonne hygiène de vie et une bonne hygiène de vie ça commence par ne pas fumer ou boire. Tu n'en as jamais vraiment bu en plus...

Tu sors donc la boisson pour poser la bouteille sur le comptoir pour ensuite te rediriger vers les placards au-dessus du plan de travail. Tu attrapes en te mettant sur la pointe des pieds deux verres que tu as acheté récemment pour les poser à côté du soda. Une fois fait, tu reprends la parole en décapuchonnant la bouteille et en commençant à verser la limonade dans chacun des verres.

- Du soda, ça te vas...?

Espérons que ça lui ailles parce que tu as déjà commencé à verser la boisson gazeuse dans le verre. Bon au pire, tu le boiras à sa place... Alors que tu lui tends le récipient rempli, tu sens son regard insistant sur toi ce qui te remets un peu mal à l'aise. Après qu'il est saisi son verre, il te demande sans plus de retenu ce que tu faisais ici.

Tu as alors bégayer pendant un petit moment, avant de réussir à formuler une réponse plus ou moins correcte. C'est vrai que d'habitude personne ne te poses ce genre de question, pas grand monde ne c'est intéressé à toi en fait, donc tu n'as jamais eu à répondre à ce genre de questions ce qui explique aussi ta gêne bien visible.

- E-Et bien... Cela doit faire en réalité quelques années que j'habite sur cette île... M... Mais j'ai emménagé dans ce nouvel appartement aujourd'hui... Je suis venu ici pour la sécurité... Enfin je n'ai pas vraiment eu le choix... On m'a un peu forcé à m'installer ici... M-Mais j'ai fini par m'y habituer et je dois avouer que maintenant je me plais bien ici.

Tu fixes ton verre avec lequel tu joues depuis qu'il t'a posé cette question. Tu es vraiment gêné pour un rien, n'est-ce pas? C'est vraiment handicapant dans la vie de tous les jours...

Tu finis par porter la boisson jusqu'à tes lèvres, là tu la bois cul sec. Tu avais vraiment soif. Une fois le contenu de ton verre englouti, tu relèves ton regard vers le fameux Keiko. Tu parcours son visage qui ne semble possédé aucun défaut. C'est d'ailleurs incroyable ça !

Comme cela se fait-il que tu ne trouves aucun défaut sur ce visage fin digne d'un mannequin. Tu observes ensuite ses yeux, ils possèdent une lueur spéciale si spéciale que tu sens un frisson parcourir ta colonne vertébrale.

Tu secoues la tête pour revenir à la réalité, oui parce que tu étais un peu ailleurs en le regardant. D'ailleurs on a plus qu'à croiser les doigts en espérant que tu n'as pas passé tout ce temps à le regarder avec une expression idiote...

- Euh... Et toi? Tu es ici depuis longtemps?

_________________Asae
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Mar 21 Juin - 17:15
Keiko Yurika
Je l'observe tranquillement faire ce qu'il à a faire. Lui en attendant sort de quoi boire, du soda pour être exact. Il m'a l'air un peu embêter de sortir ça, je ne vois pas pourquoi, c'est agréable au gout et sa se consomme très bien. Peut être aurai t'il préféré de l'alcool? Là c'est moi qui aurai été embête puisque je n'en bois pas et n'aime pas ça. Je me voyais quand même mal refuser une tel gentillesse si ça avait été le cas, je suis confiant et direct, pas mal poli.

Il sort tout ce dont il a besoin pour que nous puissions nous désaltérer et prépare le tout pour pouvoir nous servir. Il en profite pour me demander si sont choix me va, je hoche donc la tête positivement en vers lui.

-Ce sera parfais, merci.

Il me tend le verre une fois celui ci rempli et je le prend dans mes mains en lui faisant un sourire de remerciement en échange. Ma question posée, je l'observe en attendant qu'il me réponde. Il est visiblement gêné par celle ci, je me demande si il va répondre. Je sirote mon verre en attendant d'avoir une réponse à mon interrogation.

Il fini par me répondre de sa voix tremblante, m'expliquant qu'il est là depuis longtemps en réalité, mais qu'il viens juste d’emménager dans ce quartier. C'est étonnant, il ne me rappel rien, pourtant je connais une bonne partie des habitants de la région. Enfin, je ne connais pas tout le monde non plus, il devait faire parti de cette petit parti des habitants que je n'avais jamais rencontré.

Il boit rapidement son verre et je l'accompagne en faisant tout de même couler le liquide sucré dans ma gorge à une vitesse plus modérée que la sienne, après je risque d'avaler de travers. Lui m'observe à nouveau, c'est une habitude chez lui? Qu'il fasse attention, je vais finir par m'y habituer et en redemander par la suite. J'aime qu'on me regarde, je suis beau après tout alors autant que les autres en profites.

Il me fixe tellement que je fini part me perdre dans les deux lacs mordoré qu'il forme ses pupilles. Il n'est pas moche non plus c'est clair, plutôt mignon même, avec ses trais fins et sa peau claire. Sa ressemblance avec un ange est frappante, je suis presque sur qu'il fait partie de ces derniers.

Il secoue la tête et me retourne la question, me faisant sortir de ma propre contemplation dans un sursaut qui aurai surement fait tomber du soda sur le sol si je n'en avais pas but une partie. Je lui fais un sourire désolé en jouant avec mon verre comme il l'a fait précédemment. Je n'aime vraiment pas parler de mon passer, surtout de mon père, mais bon il faut bien que je lui réponde, après tout c'est moi qui a commencé avec ça, si je reste vaste ça ne posera surement pas de problème.

-Je suis là depuis ma naissance, j'ai toujours vécu ici, je ne crois même être déjà partie.

Je hausse les épaules en passant une mains dans mes cheveux, avant de lui faire un sourire, ma vie n'a rien de bien passionnant. Je fais tout de même un signe de tête vers l’extérieur.

-J'habite pas très loin, dans le quartier Est. Si jamais l'envie de passer te prend.

Un autre sourire étire mes lèvres, j'aime bien passer du temps avec lui, même si je le connais à peine.

_________________Asae
avatar
Messages : 202
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://asaeisland.forumactif.org
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Sam 25 Juin - 16:39
Ariel Hendersonn
Quand tu lui retournes la question, tu es légèrement étonné par le fait qu'il hésite une petite fraction de seconde avant de te répondre. Toi qui t'attendais à ce qu'il soit tout aussi direct et impulsif dans ses réponses que tout à l'heure... Il finit tout de même par te répondre, tu as bien compris qu'il n'avait pas vraiment envie d'approfondir sa réponse alors tu n'insistas pas connaissant très bien la gêne que ce genre de question peuvent causer et la gêne est loin d'être un sentiment agréable.

Tu le vois hausser les épaules avant de t'expliquer où il habite et même te proposer par la suite de passer chez lui. Tu ne t'attendais pas vraiment à ça et quand les informations vinrent à ton cerveau tu te mis automatiquement à rougir et à bégayer. Tu ne savais pas vraiment ce qu'il voulait sous-entendre en disant cela, si ça tombait il n'y avait aucun sous-entendu et tu avais juste l'air bizarre à réagir de la sorte. C'est même très fort probable ! Tu remarques le sourire malicieux qui a prit place sur le visage presque angélique du jeune homme en face de toi.

Remarquant que son verre comme le tien sont vides, tu prends la bouteille de soda avant de lui proposer un nouveau verre.

- Tu... Tu en veux à nouveau?...

Avec tout ce stress qui montait en toi sans même que tu ne comprennes pourquoi, tu ne lui laissas même pas répondre à ta question quand tu te penchas sur le comptoir pour remplir son verre de limonade. Une fois son verre à nouveau rempli, tu te re servis toi-même.

Tu t'appuyas sur le plan de travail qui séparait Keiko et toi pour une nouvelle fois porter la boisson jusqu'à tes lèvres. Cette fois-ci, tu sirotas le soda bien plus doucement en observant au-dela de ta baie vitrée, derrière le petit brun, des oiseaux virevoltant dans le ciel.
Lorsque tu te rends compte qu'un nouveau silence, que tu trouves particulièrement gênant, est en train de s'installer entre vous deux, tu te mets à bégayer à nouveau maladroitement en passant une main dans tes cheveux pâles.

- Euuh... I-il fait beau en ce moment, n-n'est ce pas?

A force d'écorcher chacun des mots que tu prononces, Keiko risque de finir par croire que tu ne peux pas parler autrement. Mais c'est plus fort que toi, tu n'arrives vraiment pas à être totalement détendu ou serein avec une personne que tu ne connais que depuis peu.

Tu replaças une mèche blanche derrière ton oreille, en regardant le sol de ton nouveau chez-toi. Tu pris une nouvelle gorgée de la boisson sans vraiment oser affronter le regard de ton invité.

_________________Asae
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Mer 29 Juin - 17:34
Keiko Yurika
Le blanc semble avoir comprit que le sujet est un peu sensible de mon coté, puisqu'il n'insiste pas malgré mes réponses un peu vagues sur ce points. Ca le fait directement passer de la case "t'es sympa" à "je t'aime bien", rare son les personnes qui on assez de retenu pour ne pas insister quand on ne veux pas aborder un sujet. Moi même je fais plutôt parti de cette mauvaise catégorie en temps normal, tout dépend le sujet et la personne. Enfin, tout cela pour dire que j'apprécie grandement le geste.

Mon sourire s'agrandis quand je constate avec plaisir que m'a proposition de passer cher moi un de ses jours le met mal à l'aise et le fait rougir. Je n'avais aucun sous entendu en tête, mais il est vrai que mes paroles peuvent porter à confusion. Et il semble avoir comprit les choses de cette façon. Je me demande si je dois le détromper ou non? J'aimerais bien voir jusqu’où je peux le faire marcher, mais en même temps se serait un peu méchant.

Il me demande si je veux encore un boire, et bien que je ne dise pas non, il remplit mon verre avant que le moindre son ne sorte de ma bouche, m'amusant d'autant plus. Tout cela trahis a nervosité, qui cher lui est très prononcer. Mais ça lui donne un certain charme. Mais qu'est ce que je raconte moi? Je suis le plus charmant.

Le récipient transparent à nouveau plein, je le porte à mes lèvres pour en boire quelques gorgés, perdant ainsi le blanc des yeux quelques instants. Quand je baisse mon verre et que j'en reviens à lui, le voila qui observe l’horizon à travers la vitre dans mon dos, perdu dans ses pensés. Je me demande si je dois l'en sortir? Pas que ça me pose problème en soit, mais comme lui est particulièrement gêné de la situation, ça rend l’ambiance même de ce silence un peu perturbant.

Finalement c'est lui qui met un terme à ce petit vide de parole, pour me dire qu'il fait beau ... Je ne peux réprimer un fort éclat de rire de sortir de ma gorge. Je ne le pensais pas gêner au point de me sortir un truc comme ça. Je pose rapidement le verre sur le plan de travail pour éviter d'en renverser le temps que je me calme. J'essuie rapidement une petite larme de rire qui menace de perler, avant de me redresser correctement pour fixer mon interlocuteur.

-Désolé, c'est juste que je ne m'attendais pas à ce que tu soit autant gêné. Je te rassure, il n'y a aucun sous entendu dans ma proposition, c'est just que je t'apprécie assez et que ça me ferais plaisir de te revoir.

D'un mouvement gracieux je me lève, contournant le meuble pour aller le rejoindre et lui tapote gentiment le dos avec un grand sourire, dans le but de le rassurer. Si il prend peur à cause de ça, comment je fait pour m'en faire un ami moi? Déjà que j'ai du mal à véritablement me lier avec les gens à la base ,parce qu'ils ne savent pas voir plus loin que mon masque d’arrogance et de spontanéité. Alors si je fais peur à l'une des seule personne qui semble ne pas en prendre compte, pour l'instant, je suis mal.

_________________Asae
avatar
Messages : 202
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://asaeisland.forumactif.org
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Sam 2 Juil - 19:26
Ariel Hendersonn
Alors que tu le resservais sans vraiment réfléchir à ce que tu faisais, tu remarquas qu'il semblait amusé par tout ça. Se moquait-il de toi? Depuis combien de temps était-ce le cas? Est-ce qu'il riait de toi depuis les premières secondes de votre rencontre? Non, non... Il fallait que tu te calmes et que tu arrêtes de devenir aussi paranoïaque sérieusement.

Quand tu lui fis part de tes sentiments sur la météo quelque temps après. Il éclata presque automatiquement de rire. Ne comprenant absolument pas la raison de ce fou rire tu le regardas sans comprendre une lueur quelque peu perdu dans les yeux. Il se mit alors à nouveau à s'exprimer pour t'expliquer que dans sa précédente prise de parole il n'y avait pas eu de sous-entendu. Tu te sentis alors très bête d'avoir cru fermement qu'il y en avait un. Tu sentis une nouvelle fois tes joues rougir de honte. Tu avais toujours l'air plus ridicule.

Ton invité se leva alors de son siège pour contourner le meuble qui vous séparait et venir prés de toi pour te tapoter amicalement le dos. Tu le regardas avec un air perdu visible sur ton visage. Tu n'y comprenais pas grand chose, mais tu n'avais pourtant plus l'air aussi gêné qu'il y avait à peine quelques secondes. Tu lui souris alors, lâchant même un petit gloussement. En riant tu portas ta main à ta bouche, un geste pourtant très féminin. Un peu plus détendu, tu repris la parole.

- Aah... Désolé, je dois avoir l'air un peu ridicule à interpréter chacune de tes paroles de manières étranges !

Tu rangeas une nouvelle fois une de tes mèches grisâtres derrière ton oreille avant te replanter ton regard dans celui de Keiko. Tu te sentais bizarrement plus rassuré après qu'il t'est donné de pareils tapes. Il n'avait pas l'air malveillant au contraire, il avait l'air très sympathique ce gars. Il avait raison, il faudrait que tu le revois. Vous seriez probablement bons amis.
Ne perdant le récent petit sourire qui était apparu sur ton visage, il s'agrandit lorsque tu remarquas le sourire rassurant visible sur le visage du petit brun.

- Bon et bien dans ce cas je ne vois pas pourquoi est-ce que je ne passerais pas chez toi prochainement, hein !

Oh mon dieu ! Tu réussissais enfin à parler correctement ! C'était bel et bien le signe qui prouvait que tu te sentais enfin plus ou moins à l'aise avec ce gars. C'est tellement plus agréable d'être enfin détendu n'est-ce pas?
Tu t'appuyas alors sur le comptoir, laissant ton regard dérivé une seconde fois dans la pièce et sur Keiko. C'est vrai que ce gars était vachement mignon hein. C'était bien une des première fois que tu rencontrais en cher et en os quelqu'un d'aussi séduisant, il devait vraiment en être fière. Les jaloux doivent se mordre les doigts en le voyant passer dans la rue...
Dans un certain sens tu l'enviais un peu. Il ressemblait un peu au mec parfait qu'on voit dans les films à l'eau de rose.

Tu finis par lâcher un petit soupire, sentant tes muscles se décontracter au fur et à mesure. Oui parce que tu étais limite raide comme un piqué tout à l'heure hein, tu te tiens enfin dans un pose plus naturel depuis que tu te sens plus à l'aise en présence de Keiko. Il a dépassé la barrière "d'inconnu" dans ton coeur. Finalement ça ne lui a pas prit énormément de temps et d'efforts.

_________________Asae
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Dim 3 Juil - 17:49
Keiko Yurika
Je vois clairement l'étonnement dans son regard et son attitude suite à mon éclat de rire,bien sur qu'il ne comprend pas pourquoi cela m'arrive, il n'est pas dans ma magnifique tête après tout. Cependant, mes explications passés, il semble beaucoup mieux comprendre la raison de mon expression de joie soudaine, bien que cela l'embarrasse à nouveau, comme la plus part des choses que je fais depuis que nous nous somme rencontré tout à l'heure.

Ce n'est d'ailleurs pas la seule chose qui le perturbe. Il ne semble pas très habitué aux contacts physique puisque mon accolade semble le déranger, tout du moins il porte un air un peu paumé sur le visage, prouvant qu'il ne sait pas trop ce qui se passe et surtout comment réagir. Avec étonnement je constate même qu'il semble moins gêné par la situation? Peut être qu'il commence enfin à s'habituer à moi, ce qui me fais plutôt plaisir, même si je ne l'exprime pas concrètement.

Mais finalement, et à mon grand plaisir, il semble amusé par la situation, ce qui me fais grandement plaisir et me tire un petit sourire ravis. Il en va même jusqu'à rire, d'une façon typiquement féminine, ma fois plutôt mignonne il faut bien l'avouer, même si je suis sur que ma façon de rire l'est bien plus.

Tout cela semble n'avoir enfin détendu, ce n'est pas trop tôt, maintenant nous allons enfin pouvoir avoir une conversation correcte, même si j'avoue que ses petits bégaiements vont me manquer. Il prend donc enfin la parole de façon stable, pour me dire qu'il à l'air étrange avec ses interprétations de mes paroles. Je me retiens de dire que oui, car se serait méchant et pas totalement vrai.

-Il faut dire que même si ce n’était pas volontaire, mes phrases pouvaient prêter à confusion, tu n'est donc pas vraiment fautif.

Plus le temps passe et plus il sourit, ce qui lui va très bien vus qu'il à un assez jolie sourire, moins que le mien. J'aime bien le voir comme ça et cela accentue ma propre expression de bonheur. Encore plus lorsqu'il enchaîne en exprimant sa volonté de passer de lui même chez moi quand les prochain temps. J'espère que se sera dans pas trop longtemps, car j'apprécie grandement passer du temps en sa compagnie

-C'est avec plaisir que je t'attendrais alors!

Sortant un stylo de ma poche et récupérant également un bout de papier qui traîne non loin de nous en même temps, je commence à griffonner sur celui ci. Bientôt apparaît mon adresse exacte, avec la rue et le numéro de l'appartement dans lequel je vis actuellement. Je tend ensuite ce même papier au blanc en lui lançant un autre de mes splendides sourire.

-Tiens, avec ça se sera plus facile pour te rendre chez moi.

je constate en même temps qu'il ai l'air nettement plus détendu qu'au début. Pour ma part je n'ai pas le moins du mondé été stressé par cette rencontre, qui m'a au contraire fait grand plaisir et à un peu égayer ma journée monotone.

D'un élégant demi tour sur moi même, je me dégage un peu de son espace vital pour retourner me mettre derrière le plan de travail, et surtout face à lui pour parler avec plus de facilité. Une question me titille un peu l'esprit et j'aimerais donc la lui poser.

-J'y pense, de quel race est tu au juste?

Parce qu'il est vrai que depuis le début je ne peu m'empêcher de le comparer à un ange, mais je n'ai pas de preuves concrète que c'est bien le cas. Il est plutôt mignon, androgyne et assez pure dans ça façon d'être, mais ça ne veux pas dire qu'il en est réellement un. Se sont plus des clichés que des véritables preuves.

_________________Asae
avatar
Messages : 202
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://asaeisland.forumactif.org
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Mer 6 Juil - 18:44
Ariel Hendersonn
Il semble apprécier le fait que tu te décoinces enfin ce qui ne fait que t'inciter à continuer dans cette voie. Ca faisait longtemps que tu ne t'étais plus comporté comme ça... Depuis que tu avais dû "abandonner" ces enfants en fait... Ah... Tu n'aurais pas dû penser à ça maintenant, tu risques d'avoir un vieil air dépressif collé au visage après...

Finalement tu l'entends te rassurer en te disant qu'il avait en effet les phrases qui étaient sorti de sa bouche pouvaient porter à confusion et que donc tu n'étais pas totalement idiot. Bon au moins il ne t'enfonçait pas.

Quand tu lui dis que tu comptais donc passé chez lui dans un futur proche, il partagea son envie de te revoir lui aussi puis il sortit un stylo de sa poche de son pantalon et attrapa un papier qui traînait sur le comptoir. Tu le regardes, une lueur de curiosité dans ton regard. Qu'est-ce qu'il faisait au juste? Tu le vois écrire sur ce bout de papier avant te le tendre avec un sourire radieux au visage. Tu attrapas le papier pour regarder ce qu'il avait bien pu écrire dessus. C'était un numéro et une adresse. Keiko te dit alors que ce serait bien plus simple pour se rendre chez lui. C'était pas faux, mais tu n'y avais pas vraiment réfléchi. Au moins maintenant tu étais sûr de ne pas perdre contact avec lui.

Cette idée te plait, tu as envie d'en apprendre plus sur ce petit brun à l'air si aimable. Il te plait bien avec ses sourires tous plus éblouissants les uns que les autres. Tu devrais vraiment en prendre de la graine !
Finalement il tourna sur lui même avec grâce, oui je pense qu'on peut dire ça. Avant de retourner à son ancienne place, face à toi, derrière le plan de travail. Tu le regardes faire avec un petit sourire.

Soudainement il te pose une question qui avait l'air de le titiller depuis un moment, tu l'écoutas attentivement. Il te demanda de quelle race tu appartenais. Tu ne voyais pas de raison qui t'empêcherait de répondre à cette question, de toute manière tu n'es pas très bon pour garder les secrets ou même pour mentir. Donc il finirait par vite se rendre compte si tu ne veux pas lui dire toute la vérité.

- Eh bien, je suis un ange. Je m'en suis rendu compte lors de mon adolescence... Et toi? Je suis curieux de savoir de quelle race tu fais parti !

Tu accompagnas tes mots d'un large sourire. Ce genre de sourires sont très fréquents avec les gens que tu aimes et/ou que tu connais bien. Ce qui est assez étonnant c'est que tu ne peux pas dire que tu connaisses bien Keiko, après tout tu viens de le rencontrer, mais tu ne peux pas non plus dire que tu l'apprécies si rapidement... Oh et puis pourquoi se torturer avec ce genre de question quand tu n'as pas de réel besoin de connaître la vérité !

Tu te demandes honnêtement de quelle race appartient Keiko... De ton point de vu il a l'air assez banal si on fait abstraction de cette aura qui te dérangeait quelque peu durant les premières minutes de votre rencontre mais maintenant tu es capable d'en faire abstraction. Peut-être est-il humain? Ou incube vu le charme qu'il possède... C'est dur de deviner comme ça, tu n'es pas très bon pour ce genre de quiz surprise.

_________________Asae
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Sam 9 Juil - 18:46
Keiko Yurika
Il semble légèrement surprit à ma question, mais pas plus que ça, surement qu'il ne s'y attendait vue que je l'ai posée comme de rien, mais elle ne semble pas particulièrement le déranger. J'attend donc sa réponse, qui ne tarde pas, et écoute celle ci avec une attention qui prouve toute la curiosité qui m'anime à ce sujet.

Avec un sourire victorieux qui se dessine sur mon visage, j'apprend qu'il s'agit en effet d'un ange! Un petit être pur et lumineux, un peu comme une peluche. Je le savais! Je ne sais pas pourquoi mais je le sentais, dans ses façons de faire et ses façons d'être. Fière de moi je le fixe, abordant toujours l'éclat de joie sur mon visage. Je me demande si il peut faire apparaître des ailes de colombes dans son dos, comme moi je peux en faire apparaître des similaire à celle des antiques dragons...

- Ha! J'en étais sur!

Il enchaîne en me demandant de quel race je peux être moi. Bonne question tiens. Il semble être aussi curieux que moi sur ce sujet et me sort un joli sourire comme il en fait depuis qu'il se sent plus à l'aise. Sourire qu'il lui va drôlement bien d'ailleurs, il devrait en faire des comme ça plus souvent. Enfin il est moins mignon que moi c'est sur, mais quand même, ça lui va bien.

Je me demande comment il va réagir en apprenant que je suis son parfais opposé, du moins sur ce point là. J'espère en tout cas que cela ne le perturbera pas trop, où du moins qu'il ne m'en portera pas de jugement négatif, car je l'apprécie beaucoup pour le moment. C'est d'ailleurs la première fois que je m'attache autant aussi vite je crois, mis à part mes frères bien sur. Il ne me semble pas être le genre de personne à juger sur ce type de chose, mais je ne peux m'empêcher d'y songer un peu quand même.

Ne pouvant m'empêcher d'appréhender malgré tout, je passe une main dans mes cheveux, les désordonnant un peu au passage, en essayant de rendre le geste détaché pour faire comme si rien ne me tracassais. Je ne sais cependant pas si l'effet est aussi réussi que d'habitude au vue de la situation.

-Hé hé! Grande question. Hé bien je suis ton parfais opposé petit ange! Moi je suis née Démon.

Je lui fais un petit clin d’œil joueur, accompagné d'un sourire sur de moi pour sauver les apparences et cacher a mériter, mais en vrai, je crois que ça me fais un peu peur d'une certaine façon... Me serais je vraiment attacher a ce point à lui alors que je le connais si peu? Non, il ne faut pas exagérer non plus, c'est juste que se serait dommage de perdre un regard de plus sur ma magnifique personne! Ou pas forcement.
A voir ...

_________________Asae
avatar
Messages : 202
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://asaeisland.forumactif.org
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Lun 11 Juil - 17:50
Ariel Hendersonn
Un sourire victorieux ne tarda pas à se dessiner sur le visage fin de Keiko avant qu'il ne s'exclame qu'il en était sûr. Sûr que tu sois un ange. A cette réaction, tu ne pus empêcher un nouveau gloussement de passer la barrière de tes fines lèvres rosées. Mais tu étais tout de même un peu étonné de sa réaction, cela se voyait-il autant qu'un nez sur la figure? Bah tu ne savais pas et tu finis par vite plutôt t'intéresser à sa réponse. De quelle race pouvait-il bien être ! C'était la question qui te trottait dans la tête.

Il te fait patienter quelques minutes, faisant mine de réfléchir. Le faisait-il exprès pour le suspens? En tout cas, ces quelques minutes ressemblaient plus à tes heures pour toi, que la curiosité rongeait de l'intérieur. Finalement il te dit qu'il était un démon. Cela te laissa étonné un premier instant avant que tu ne t'exprimes à ce sujet.

- Ah bon? Waah ! On est vraiment différents en fait ! Je ne voyais pas les démons être aussi sympas moi !

Tu ne pus te retenir plus longtemps de rire après ta dernière phrase. C'est vrai que Keiko avait vraiment était gentil avec toi, qu'est-ce que tu aurais fait sans lui ?!
Du peu que tu savais, les Anges et les Démons ne s'entendaient pas très bien. Sûrement à cause de leur différence plus que flagrante. Mais pour toi le grand pacifiste, tu ne vois pas de raison de détester une race qui est juste différente à la tienne. Surtout que c'est au cas par cas ce genre de chose, tous les démons ne sont pas méchants. Tu as le contre-exemple parfait devant toi !

Donc si un Démon ne t'a rien fait de mal et qu'au contraire il a été serviable avec toi et amicale, il n'y a pas de raison de se mettre subitement à le haïr. C'est comme ça que tu vois les choses. En fait tu es quelqu'un de vachement ouvert, hein? Les gens comme toi sont rafraîchissants, mais ça tu n'en as pas encore conscience. Ca viendra...

- Bah de toutes manières, c'est pas si important que ça si?

Tu t'appuis au comptoir pour lui donner une petite tape sur le bras avant de lui tirer la langue, lui montrant ainsi ta facette joueuse et enfantine qui voit la vie comme une chance dont il faut profiter. Un idéaliste quoi.
Tu ne voulais pas qu'il se sente mal, bien qu'il n'en est pas l'air, on ne sait jamais. Il faut que tu le mettes en confiance comme il l'a si bien fait avec toi. Bon, certes, lui n'a pas vraiment l'air d'en avoir besoin mais tu ne sais pas ce qui se passe dans sa tête.

C'est donc pour ça que tu agis comme ça, pour bien lui montrer ce que tu penses de tout ça, pour lui montrer que ça te passe au-dessus de la tête bien sûr. La race ne fait pas une personne ! Et ça tu en as parfaitement conscience !

_________________Asae
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Sam 16 Juil - 12:15
Keiko Yurika
L’appréhension continue de parcourir mes veines en attendant qu'il réagisse enfin à la nouvelle de ma race. Finalement il s'exprime à ce sujet avec un étonnement flagrant, mais il ne semble pas fâché ou dégoûté ... Il dit même me trouver sympa, ce qui me tire un grand sourire. C'est vrai quoi, ça prouve que malgré mes origines il ne m'en porte pas préjudice, mieux! Il m'apprécie vraiment.

Avec étonnement, je le vois même se mettre à rire un peu. Je suis content de le voir de si bonne humeur, il se sens beaucoup mieux que quand nous nous somme rencontré on dirait. Mais au risque de le contredire, je dois être une des rare exceptions de démon a être relativement sympathique, il suffit de voir ma famille...

-Content que tu me trouve sympa! Mais reste sur tes gardes avec les miens, ils ne sont pas tous comme moi.

Je ne veux pas lui faire peur, mais comme je l'apprécie je préfère le prévenir pour qu'il soit sur ses garde si jamais il est en contact avec d'autres démons, je ne veux pas qu'il s'attire des problèmes parce qu'il est un peu trop innocent pour son bien.

Lui m'affirme ensuite que mes origines ne sont pas spécialement importante, ce qui me tire un sourire un peu plus doux que les précédents. Il à un coté naïf et innocent très mignon, bien qu'il le soit tout de même moins que moi, mais j'ai peur qu'il finisse par s'attirer des ennuis à cause de ça. En même temps qu'il me dit ça je reçoit de sa part une petite tape sur le bras et je le vois me tirer la langue. Mais c'est qu'il se détend réellement si il me fait ce genre de chose! Et ça me prouve aussi d'une certaine façon qu'il est sérieux dans ses paroles, que pour lui ça n'a pas d'importance. Et même si je ne le montre pas, je dois bien avouer que ça me touche beaucoup.

Je passe une main dans mes cheveux en le fixant avec une expression amusé sur le visage.

-C'est vrai, ce n'est pas si important. Je connais de nombreuses personnes de races différentes et de caractères différents, ça ne m'empêche pas d'être lier à eux.

Je hoche positivement la tête pour accentuer mes paroles et vais mordiller ma lèvre inférieure. Même si ça ne fait pas tout il ne faut pas non plus se fier uniquement à cette vision des choses. Souvent l'habit ne fait pas le moine, c'est vrai, mais il ne faut pas oublier qu'a toute règle il y a son exception. La prudence doit donc reste tout de même dans les esprits.

-Sinon, tu viens d'où? Je veux dire avant d'arriver sur l’île.

Le changement de sujet est un peu brutal c'est vrai, mais si on continue sur cette vois on va rentrer dans un débat brûlant qui en plus de m'ennuyer au plus au point risque de mettre un peu à mal l’innocence dont il fait preuve et qui le caractérise pour le moment, et je n'en ai pas envie.

_________________Asae
avatar
Messages : 202
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://asaeisland.forumactif.org
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Lun 18 Juil - 16:51
Ariel Hendersonn
A tes mots, tu vois un grand sourire se dessiner sur le visage de ton invité. Tu ne peux même pas t'empêcher de l'imiter, c'est trop tentant ! Tu ne sais pas vraiment pourquoi, mais tu as l'impression que tes mots ont eu un effet positif sur Keiko. Ca te rend heureux. Tu ne voulais pas qu'il soit mal à l'aise comme tu as l'habitude de l'être. Pourtant bien qu'il est l'air agréablement surpris par tes propos, il te conseille tout de même de faire attention aux autres membres de sa race. Ca t'étonne quelque peu, mais tu ne dis rien. De toutes manières, tu n'aurais pas su quoi répondre à ce genre de chose alors mieux vaut garder le silence.

Tu le vois passé une main dans ses cheveux avant de te répondre, un air amusé collé au visage. Finalement, il approuve tes dires. Le contraire t'aurait étonné et sûrement un peu déçu. Tu as tendance à ne pas très bien t'entendre avec les personnes qui ont l'unique but d'enquiquiner les autres. Tu ne les comprends pas vraiment, tu es sûrement trop naïf et gentil pour comprendre ce genre de personnes. D'ailleurs elle t'effraie un petit peu, tu les trouves un peu trop imprévisibles et égoïstes à ton goût, m'enfin bon ! Là n'est pas la question ! Tu te reconcentres donc sur Keiko qui se mordille la lèvre. Il te demande d'où tu viens.

- Je viens de Grande-Bretagne, plus précisément d'Angleterre, non-loin de Londres.

Tu lui souris à la fin de ta phrase. Un sourire naturel et détendu comme tu as l'habitude d'en faire à tes proches. Tu te tais quelques instants, avant de reprendre pour lui poser la même question, curieux.

- Et toi? Keiko, ça ne sonne pas très occidentale, tu viens d'un pays asiatique, non?

Tu émets des hypothèses, celles qui te passent par la tête. Tu ne réfléchis plus vraiment à ce que tu dis, ça sors naturellement et c'est bien plus agréable. Tu joues avec une de tes mèches de cheveux si pâles, te perdant dans les grands yeux de Keiko. Oui, une seconde fois. C'est comme si cette marais émeraude cherchait à t'aspirer. A le regarder fixement comme ça, il risquerait de te prendre pour quelqu'un de vachement bizarre. Tu espères que ce n'est pas le cas en revenant peu à peu à tes esprits. Tu en perds presque la notion du temps quand tu fixes ses yeux de la sorte.

Tu laisses ta main tomber mollement sur le comptoir pendant que ton regard parcourt la pièce encore bien vide. Il faudrait que tu penses à meubler tout ça, tu n'aimes pas les maisons aussi vides. Tu trouves ça presque angoissant. Surtout avec de pareil murs blancs, on se croirait presque dans un hôpital. Heureusement que les grandes baies vitrées derrière Keiko cassent tout ce blanc, sinon ça serait insupportable. Tu as d'ailleurs une belle vue, tu as bien fait de t'installer dans un appartement avec une aussi belle vue. C'était un des plus grands avantages de toutes manières. Tu sirotes le fond de la boisson qui restait dans ton verre, les yeux perdus dans le vague. En attendant la réponse du petit brun.

_________________Asae
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Mar 2 Aoû - 17:28
Keiko Yurika
Il est plus à l'aise je le sens, vraiment. Ce qui me fais drôlement plaisir il faut bien le dire. Cela se sens de plus en plus, il a moins de mal à répondre à mes questions où à m'en poser et surtout à formuler ses dires. J'apprend d'ailleurs suite à ma dernière question qu'il est originaire d'Angleterre. Je me demande bien comment c'est là bas, je n'ai jamais quitté cette île après tout, et bien que je soi très bien ici, je me demande tout de même comment peut être le reste du monde. Mais aussi si j'aurai du succès là bas, enfin si il sera égal à celui que j'ai ici, par ce qu'il est certain que j'en aurai.

Enfin, je reporte pour le moment mon attention sur le blanc, qui me sourit une fois sa réponse complète. Sourire un peu différent des autres, il semble plus ... vrai, libre et me donne envie de sourire à mon tour, sauf que je souris déjà donc je me contente d'étirer un peu plus mes lèvres.

Il me retourne ensuite la question en me proposant au passage un début de réponse. Selon la consonance de mon nom, il me suppose Asiatique. Cela me tire un petit rire. Rien de bien méchant, après tout cela pourrait très bien être vrai, mais pour une personne comme moi qui n'a jamais rien vue d'autre que les limites de l'île, je trouve ça plutôt amusant.

-Ca pourrait c'est vrai, mais pas du tout. Je n'ai jamais quitté les cotes d'Asae en fait, je suis née ici.

Lui semble perdu à me fixer, je me demande même si il m'écoute. Si je n'étais pas un poil narcissique, oui seulement un poil, j'en rougirais presque, mais ce n'est pas le cas, bien sur que non. Si mes joues son chaudes c'est seulement à cause de la température extérieure et rien d'autre. J'en profite pour l'observer un peu moi aussi, après tout il est mignon aussi même si c'est moins que moi, et il a de grand yeux mordorés pétillant, je crois que c'est la première fois que je vois un telle couleur, et celle de ses cheveux aussi est étrange, mais d'une certaine façon je trouve que ça lui correspond assez bien.

Ca me fais sourire d'autant plus, j'aime être le centre de l'attention, je ne m'en cache pas et il semble que se soit d'autant plus le cas avec lui. C'est que je commencerais presque à m'y attacher à mon petit ange.

Je le vois observer son appartement une fois qu'il revient à lui et arrêter son inspection de ma personne, ce qui est fort dommage. C'est vrai que c'est un peu vide chez lui, mais il vient juste d'arriver, il n'a pas encore déballé ses cartons ni fait d'achat pour embellir tout ça. Et puis en y regardant bien, c'est certainement plus charmant que mon appart miteux, mais ça il à pas besoin de le savoir tout de suite, il le verra très bien si jamais il passe chez moi.

-Si jamais tu à besoin, je connais une ou deux adresse où tu peut trouver de bon trucs pour ton appart. Je sais que tu viens juste d’emménager et que c'est pour ça que c'est un peu vide, mais si jamais tu a besoin je sais où aller.

Mais pourquoi je me justifie moi? Ce n'est pas mon genre de faire ça. D'habitude quand je suis directe, je le suis et point barre, je m’étale pas sur trois jours. Je me secoue légèrement la tête pour remettre mes idées en place. Décidément je fais un peu n'importe quoi en sa présence.

_________________Asae
avatar
Messages : 202
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://asaeisland.forumactif.org
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Sam 6 Aoû - 21:58
Ariel Hendersonn
Tu n'as pas dû attendre bien longtemps avant que ton invité ne te réponde. Tu t'étais apparemment trompé dans tes hypothèses. Keiko n'est pas asiatique, il est né sur Asae apparemment. En le fixant, enfin en fixant le vide dans sa direction, tu réfléchis. Il n'a donc jamais quitté les côtes d'Asae? C'est un peu triste d'être bloqué sur une île, tu aimerai bien lui faire visiter ton pays natal, ainsi lui faire découvrir d'autres terres. Il n'a jamais dû voyager, tu n'en as pas vraiment eu l'occasion toi non plus, mais tu en as vraiment envie. Découvrir d'autres horizons, penser à ça te fais rêver et tu pourrais rester dans ta bulle de rêverie pendant encore un long moment si Keiko ne t'avait pas sortit du pays des songes.

Il te dit que si tu as besoin d'aide il ne faut pas hésiter à venir lui demander conseil par rapport à tes futurs meubles. Il est vraiment gentil de te dire ça, ça te touche. C'est le genre de personnes que tu as vraiment du mal à oublier, tu as vraiment envie qu'il devienne un de tes proches, il est si aimable et serviable avec toi. Et puis il est attachant, tu ne vois pas comment tu pourrais le virer de chez toi et ne plus jamais lui parler. Ca te ferait presque mal au coeur rien qu'en pensant à ça. Tu as profondément envie de garder contact avec lui, de devenir son ami. Tu ne sais pas vraiment pourquoi, mais c'est comme si ton instinct te criait de faire cela. Tu n'as pas vraiment le temps de penser à ça, il serait plutôt temps de répondre à Keiko au lieu de continuer à rêver.

- "C'est vraiment incroyablement gentil de ta part, et bien je n'hésiterai pas ! Si j'ai besoin de toi, je viendrais te voir, je te le promet."

Tu finis ta phrase par un sourire. Décidément tu lui souris beaucoup, il va finir par prendre tous ces sourires pour de l'hypocrisie. Enfin tu espères que ça ne sera pas le cas ! Parce que tu risques d'encore lui adresser beaucoup de sourires du genre !

C'est vrai qu'il est vraiment gentil, il est rare que quelqu'un soit aussi gentil avec toi ! Tu apprécies beaucoup ça, tu ne comptes pas oublier tout ça de si tôt d'ailleurs ! Il faudra que tu lui rendes la pareille à ce petit brun, que tu lui donnes un coup de main un de ces quatre. Tu serais vraiment très heureux de pouvoir l'aider à ton tour. Tiens, il faudrait que tu lui fasses par de tout ça !

- "D'ailleurs si tu as besoin d'aide, pour je ne sais quelle raison, n'hésite pas non plus à venir me demander mon aide ! Je serais ravie de pouvoir te donner un coup de main."

Tu aimes profondément laisser parler ton coeur comme tu le fais si bien avec Keiko depuis peu. Tu n'aimes pas être gêner avec des gens ou agir avec trop de timidité comme tu le fais si bien. Tu aimerais être plus éloquent et ne plus avoir tout ces problèmes dû à ta timidité qui t'handicape tant. Tu aimerais être à l'aise comme tu l'es avec Keiko, tout le temps. Que ça soit naturel pour toi d'agir comme ça, même avec des inconnus. Tu te sentirais enfin, vraiment bien dans ta peau comme ça.

_________________Asae
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Mer 10 Aoû - 15:41
Keiko Yurika
Bon hé bien il semble heureux de ma proposition, tant mieux. En même temps comment résister à l'envie de passer du temps avec moi? C'est déjà impossible pour un inconnu, alors pour un ami ... oui oui, je l'ai déjà rangé dans la case ami, pour le moment du moins. C'est rare que je m'attache autant et aussi vite à une personne, en général je suis plutôt superficiel, à être "ami" avec une personne juste comme ça. Je n'ai que très peu de personne que je considère vraiment comme des amis, qui connaissent le vrai moi. Pas que je sois réellement différent, peut être plus timide et un peu moins imbu de moi, enfin pour le peu que je le suis évidement!

Le blanc me propose d'ailleurs en retour de m'apporter également son aide si jamais j'en ai besoin, c'est gentil de sa part, même si je ne sais pas trop en quoi il pourrait m'aider, enfin c'est toujours bon à savoir au cas où. Je saurais m'en souvenir, surtout vue que le proposition vient de lui.

-hé hé! Hé bien merci ! Je m'en souviendrais.

Ca me fais étrangement plaisir qu'il me face une une telle proposition, même si ce n'est qu'une réponse à ma propre proposition. C'est vrai qu'il me fait quand même de l'effet le petit ange ... Mais qu'est ce que je raconte moi? Oula, je commence à partir loin. Je secoue rudement ma jolie petite tête brune, faisant voler quelques mèches de cheveux au passage, afin de sortir ces pensés perturbante de mon esprit. Manquerais plus que je tombe amoureux ou un truc du genre tiens! Impossible! Je refuse catégoriquement qu'une tel chose m'arrive.

Je me leve est fait quelques pas sans direction précise dans son appartement, observant vaguement les lieux un peu vide, même si je l'ai déjà fais plus tôt. Il faut que je trouve un truc pour réorienter la conversation et m'enlever ça de l'esprit définitivement. Un truc bateau, ça ira très bien, juste de quoi oublier ça.

-Et sinon, vue que t'a juste changé d'appartement, t'a un boulot ou t'a du changer?

Voila! un truc bien bateau pour changer ça et en même temps me permettre d'en connaitre un peu plus sur lui en même temps. Mais ça n'a rien à voir avec ce que j'ai pensé tout à l'heure, rien du tout.

_________________Asae
avatar
Messages : 202
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://asaeisland.forumactif.org
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Jeu 11 Aoû - 22:56
Ariel Hendersonn
Quand il a proposé de t'aider à meubler ton appartement, tu lui as tout de suite proposé de lui prêter main forte toi aussi. Tu ne penses pas lui avoir dit ça par politesse ou en réponse à ses mots, c'est juste sorti naturellement de ta bouche. Tu avais envie de l'aider toi aussi, tu avais aussi envie de passer encore plus de temps avec lui peu importe le prétexte. Tu aimes sûrement pas mal ce jeune homme encore un inconnu à tes yeux il y a à peine une petite heure. Ceci dit, c'est vrai qu'il ne te faut pas grand chose pour beaucoup t'attacher à quelqu'un.

Il t'a dit qu'il s'en souviendrait. C'est positif alors, non? Tu l'espères. Après tout ça ne peut pas être négatif si? Tu relèves les yeux vers lui en sentant du mouvement dans sa direction. Le petit brun s'est levé, pourquoi? Il marche sans vraiment savoir où il veut se rendre.
Peu de temps après ça, il te demande si tu as un travail. Pourquoi avoir changer aussi brusquement de sujet? Tu ne comprends pas vraiment, mais tu ne lui fais rien remarquer.

- Ah oui j'ai un boulot. Je travaille en tant que fleuriste dans une petite boutique dans le quartier Est.

Tu le regardes, il s'est immobilisé au centre de la pièce. Tu n'as pas vraiment compris ce qu'il voulait faire exactement en se levant là comme ça, ta curiosité t'aurait probablement poussé à lui demander la cause de ce soudain mouvement si tu n'avais pas été trop timide pour demander. Tu n'oserais jamais lui poser une question comme ça, tu préfères faire comme si de rien était, surtout qu'en plus il est fort probable que ça ne te concerne absolument pas.

- Tu travailles aussi non?

Tu remontes légèrement ta large manche pour regarder distraitement le cadran de ta montre. Waah ! Que le temps passe vite en la compagnie de ce charmant jeune homme ! Il est déjà plus de 21h et ton estomac commence à crier famine. Ce n'est pas étonnant, ton dernier repas remonte à il y a déjà plusieurs heures. En temps normal tu serais déjà en train de manger ton dîner. Ceci dit, aujourd'hui ton dîner tu aimerais bien le manger en compagnie de Keiko. Pourquoi pas tiens ! Il faudrait que tu lui demandes, non?

- Dis-moi, tu es occupé ce soir? Si tu as du temps à perdre, ça te dirais qu'on aille manger quelque part tous les deux?

Waah ! En temps normal, il était aussi très rare que tu fasses les premiers pas peu importe dans quel domaine et avec qui mais aujourd'hui tu as réussi à inviter quelqu'un de presque inconnu à manger avec toi. C'est un grand progrès ! Ceci dit, c'est probablement parce que tu as demandé ça à ce démon si particulier dans ton coeur que ça a été aussi facile.

Tu espères sincèrement qu'il ne soit pas occupé et qu'il puisse passer encore un peu plus de temps avec toi. C'est vraiment un chouette gars, un repas avec lui en te déplairait pas, il faut juste que lui aussi en ait l'envie.

_________________Asae
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Sam 13 Aoû - 18:43
Keiko Yurika
Changement de sujet réussi, même si je m'agite un peu et que ça doit surement le perturber, mais au moins ça me permet de me changer les idées et de ne plus penser à ... de ne plus penser. Cela me permet également d'apprendre qu'il à un petit boulot de fleuriste dans le quartier Est, il faudra que je passe faire un tour là bas en sortant de la bibliothèque, ça ne doit pas être très loin.

-Fleuriste hein? Ça te va plutôt bien.

Je lui fait un sourire, encore, alors que lui me demande si je travail également. Ce qui est le cas, car si je ne travaillais pas je pense que je ne serais pas là avec lui pour en parler. Si je n'avais pas trouvé de boulot je ne sais pas trop ce que j'aurai fait en fait. Plus de chez moi, pas d'amis proche chez qui aller, ouai, j'aurai été dans la merde.

-Ouai j'ai aussi un boulot, je travaille à la bibliothèque! C'est pas bien loin du tiens d'ailleurs puisqu'on est dans le même quartier. On pourra se voir encore plus souvent.

Je fais un nouveau sourire à son égare, accompagné cette fois d'un petit clin d’œil qui se veux séduisant, juste pour voir comment il va réagir, parce que je n'ai aucun intérêt à le séduire réellement, vraiment aucun ... Et puis je suis sur qu'il va rougir, se sera mignon!

Il regarde l'heure a sa montre, je n'avais pas fais attention qu'il en avait une, et une expression étonné apparaît sur son doux visage. Il est si tard que ça? Hé bien il semblerait. N'ayant moi même pas de quoi m'informer sur l'heure, difficile de pouvoir affirmer si il est tard ou non.

Je sursaute presque quand le blanc me propose de manger avec lui. Ca c'est une idée qui me plais, et qui repoussera le moment de nous séparer, en plus je commence à avoir faim donc c'est d'autant plus une bonne idée. Mon sourire s'agrandit, montrant à quel point l'idée me fait plaisir et ma flatte, parce que si il me le propose c'est qu'il veut passer su temps avec moi, et ça c'est flatteur. Sourire qui prend un petit air moqueur gentillet.

-Tu ne peux deja plus te passer de moi que tu m'invite à diner? Nan sérieusement, je viendrais avec grand plaisir! Tu veux aller où?

Je suis taquin, mais j'ai fais en sorte qu'il sente tout de suite que c'est juste pour plaisanter, je ne veux pas non plus le mettre trop mal à l'aise et qu'il se bloque, se serais dommage.

_________________Asae
avatar
Messages : 202
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://asaeisland.forumactif.org
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Jeu 25 Aoû - 16:28
Ariel Hendersonn
Quand tu lui as annoncé le petit boulot que tu faisais histoire d'amasser suffisamment d'argents pour pouvoir réaliser ton rêve, il t'a alors dit dans le plus grand des naturels que ça t'allait bien. Comment ça, ça te vas bien? Tu ne comprends pas vraiment, après tout tu fais juste ce travail en attendant et si c'est dans cette boutique que tu travailles parce que c'est la seule qui t'a embauché malgré ta timidité, tu leur en es d'ailleurs toujours aussi reconnaissant parce que si toi tu avais été le patron tu n'aurais jamais embauché une telle personne. Comme quoi, les gens sont parfois plus indulgents que toi.

Enfin bref. Après ça, tu lui as retourné la question à ton tour pour en apprendre un peu plus à propos de lui, il t'a alors dit qu'il travaillait dans une bibliothèque probablement proche de ta boutique. En finissant sa phrase il t'a adressé un énième sourire accompagné d'un clin d'oeil bien trop sexy pour que tu réagisses pas. Tu ne comprenais pas vraiment pourquoi il t'avait adressé un pareil signe ni même la signification de ce signe, mais il te faisait rougir comme pas possible. Tu fais alors mine de te passer la main dans tes cheveux nacrés pour cacher ton visage rouge tomate. Tu ne sais même pas vraiment pourquoi tu réagis comme ça, c'est un peu extrême comme manière de réagir non?

Après t'être calmer, tu lui as proposé de venir manger avec toi. Après tout, il est déjà 21h donc l'heure du dîner et puis tu n'avais vraiment pas envie de déjà te séparer de ce petit brun. Tu as remarqué que son sourire s'agrandissait avec ta proposition, c'était probablement un signe qui te prouvait qu'il avait l'air enjoué par cette idée. Ce même sourire prend un air taquin lorsqu'il formule sa réponse. En guise de réponse, il t'a d'abord demandé si tu ne pouvais déjà plus te passer de lui ce qui te refit rougir de honte et d'embarras. Il te demanda ensuite où tu voulais manger.

Tu te calmas quelque peu quand il passa à autre chose pour ensuite lui répondre.

- Eh bien... Je ne sais pas encore, on pourrait juste chercher un petit restaurant pas trop cher dans des rues un peu plus animées, non?

_________________Asae
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 01/06/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou] Dim 28 Aoû - 18:24
Keiko Yurika
J'aime le faire rougir, ce qui arrive souvent quand il est en ma présence, je me demande si je suis le seul ou si il fait ça avec tout le monde. J'imagine que oui puisque quand il m'a abordée deja il était comme ça. Enfin tout ça pour dire que j'aime bien. C'est mignon.

Enfin, il me propose donc de manger avec lui, ce que j'accepte en lui demandant où aller. Ce dont il n'a aucune idée. Repas totalement improvisé donc, bah se sera marrant, je suppose. Par contre, je n'ai pas vraiment l'habitude des petits restaurants donc je ne sais pas où l'on pourra en trouver un. Quand j'étais encore dépendant de mon père nous n'allions que dans de grand restaurants de qualité, ou du moins dans le seul de l'ile actuellement. Maintenant je suis un peu trop occupé et pas assez riche pour y aller. Mais une fois de temps en temps en bonne compagnie ça ne peux pas faire de mal.

Je passe une main dans mes cheveux en regardant pas la fenêtre pendant que je réfléchis à un lieux où aller. Bien que je n'y aille pas trop, j'imagine qu'on doit pouvoir y trouver un petit coin sympa et puis il y a toujours une ambiance relativement cool là bas avec toute les personnes qui s'y promène et s'y amuse. Ouai, je pense que c'est le meilleur endroit pour trouver un restaurant pas trop cher et qui nous permettra de passer un bon moment.

-Je n'en connais pas vraiment, mais je pense qu'on doit pouvoir trouver ça dans le quartier sud

Un petit sourire en vers lui et je récupère mes affaires. Moi excité à l'idée d'aller manger avec lui? Non, pas du tout. C'est un euphémisme. Ca me ravis au plus haut point et j'ai tellement hâte d'y être que je suis dejà près à partir. d'un pas souple et dynamique je me dirige vers la porte de son appartement, près à sortir. Une fois celle ci ouverte, je me tourne vers lui pour le motiver un peu.

-Tu viens? on va pas camper là quand même! A moins que tu veuille cuisiner pour moi, je suis pas contre non plus, mais je suis pas sur que tu ai ce qu'il faut pour.

En réalité je n'attend pas plus, une fois me réplique lancé je m'élance déjà dans les escalier pour descendre ceux ci. Ils me paraissent d'ailleurs beaucoup moins grand qu'à la monté. Une fois tout les étages descendu et mon petit moi dehors, je me pose non loin de l'entré pour attendre que le blanc arrive également, après tout il faut le temps qu'il réagisse, mais aussi qu'il prenne ses affaires et ferme sont appartement.

_________________Asae
avatar
Messages : 202
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 20
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://asaeisland.forumactif.org
MessageSujet: Re: Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou]
Contenu sponsorisé
Un emménagement plus que foireux [Pv: Keiko-choupinou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emménagement {Emilia
» [Terminé] Coup foireux [Brooke]
» Déménagement
» Les poèmes foireux
» Déménagement chaotique [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asae Island :: La ville :: Le quartier Nord :: Appartement d'Ariel-
Sauter vers: